Quand les contraintes d’aujourd’hui deviennent les opportunités de demain ! Le télétravail peut être l’occasion d’expérimenter le management collaboratif.

Le contexte de la pandémie a mis à mal un certain nombre de certitudes : il est bon de planifier, d’éviter les risques, de structurer, de garantir l’exécution des tâches par chacun, de respecter les règles, de contrôler…

Eh oui, ce ne sont pas des conditions suspensives, la performance passe aussi par la prise en compte du collaborateur qui, face à ces difficultés, aux situations dégradées, se doit pour continuer à exercer ses missions de déployer de l’ingéniosité, composer avec les enfants, les conjoints, les connexions partagées, les outils collectifs de gestion d’activités, l’intrusion du professionnel chez soi, le tâtonnement et les erreurs.

Qui n’a pas assisté dans la vraie vie à une visio avec un problème de micro, de connexion et trouvé le moyen à l’aide du tchat de pouvoir exprimer tant bien que mal son point de vue ?

Je souhaite partager avec vous l’opportunité qu’ont pu ressentir certains salariés d’expérimenter concrètement le télétravail comme révélateur d’une autre modalité de travail, basée sur la collaboration, notamment avec son manager de proximité.

Je ne ferai donc pas cas de la minorité de collaborateurs laissés à l’abandon, n’ayant quasiment jamais eu de contact avec leur manager, sinon par mail en début de confinement et en vue du retour, pour les inviter à rejoindre le bureau, ayant tant bien que mal téléchargé sur une clé usb les documents de travail, et qui ont peur au-delà de la pandémie de retrouver le bureau et sa cohorte d’injonctions contradictoires…

Je parlerai ici de la majorité de mes clients qui ont appliqué

« les 10 commandements pour « Gérer son équipe à distance » » et qui ont :

  1. Vérifié les canaux de communication (tout le monde le même outil en fonctionnement)
  2. Entretenu le contact social dans la convivialité et la bienveillance
  3. Facilité les liens entre collaborateurs
  4. Clarifié les temps de travail et les temps personnels (respectez le droit à la déconnexion et de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée)
  5. Partagé les bonnes nouvelles et les succès
  6. Fixé un rythme de travail et l’on partagé sur l’agenda collectif
  7. Fixé collectivement des objectifs individuels et collectifs
  8. Géré les problèmes en clarifiant collectivement les processus à suivre et en faisant appel au collectif
  9. Donné et se sont donné le droit à l’erreur en partageant les solutions avec son éco-système
  10. Communiqué avec franchise, transparence et confiance.

Oui,  ils ont fait l’expérience directe du management collaboratif, basé sur la confiance, l’engagement la co-responsabilité, la complémentarité, la liberté, le soutien et le droit à l’erreur, tout cela dans une ambiance bienveillante et de proximité.

Je comprends qu’ils n’aient pas forcément envie de se « déconfiner» tout de suite, la distance et le recul permettent souvent de débloquer des situations et de trouver des solutions que nous n’avions pas envisagé. Une belle expérience de changement de perception et de fonctionnement dont nous n’avons pas forcément besoin de nous priver par la suite.

C’est toujours dans l’excès que se trouve le problème, alors cultivons l’équilibre !

Annie FRANCIA – Cabinet COVIV’UP (prémonitoire !)